mardi 22 mai 2007

S'il y a grève à la STM, c'est la faute des patrons

Incroyable mais vrai, s'il y a grève aujourd'hui à la Société de transport de Montréal (STM) c'est la faute aux patrons. En effet, le syndicat a offert hier une porte de sortie ne coutant rien à la STM en échange de la levée de la menace de grève. Les patrons n'ont rien voulu savoir. Pire, ils ont demandé une concession en retour ! Le syndicat fait savoir que son offre tient toujours...

Les syndiqué-es offrent de payer eux-mêmes l'équité intergénérationnelle

La chose à laquelle les syndiqué-es tiennent le plus c'est de changer le régime de retrait afin de réparer l'injustice envers les plus jeunes qui vont devoir prendre leur retraite 5 ans plus tard que leurs aîné-es. En assemblée générale lundi, les syndiqué-es ont donné le mandat à leur exécutif de suspendre la menace de grève si un gain était fait à ce chapitre. Ils et elles ont même proposés une méchanique permettant de le faire sans que ça ne coûte rien à la STM.

Actuellement, les dispositions du régime de retraite pénalisent les moins ancien-nes par rapport à celles et ceux qui prendront leur retraite d’ici les 13 prochaines années. Cette discrimination concerne environ la moitié des travailleuses et des travailleurs de la STM. Le syndicat souhaite que tous et toutes aient accès aux mêmes conditions de prise de la retraite.

En gros, les syndiqué-es proposent de se payer eux-même l'équitée intergénérationnelle à même les sous prévus pour leur augmentation de salaire. Concrètement, réparer l'injustice du régime de retraite équivaut à environ 1% d'augmentation de salaire, les syndiqué-es proposent donc de prendre 1% de moins d'augmentation. Pour le syndicat, la proposition ne constitue pas une acceptation du cadre financier de la STM qui comprend un gel de salaire pour la première année. En fait, ce sont les employé-es eux-mêmes qui paieraient pour rétablir l’équité dans leur fonds de pension, et ce, que le règlement final soit à l’intérieur du cadre financier de la STM ou non. Selon Radio-Canada, la direction aurait accepté cette offre mais aurait demandé en plus un congé de cotisation au régime de retraite, ce qui est innacceptable pour le syndicat et revenait à refuser.

Un offre pour mettre fin à la grève

Dans un communiqué, le syndicat affirme que sa proposition, adoptée à l’unanimité par l’assemblée générale, ne mettrait pas fin aux négociations sur les autres points mais serait suffisante pour lever immédiatement la grève. Le syndicat s’explique mal que la STM ait refusé le rameau d’olivier qu’il lui tendait. Les porte-parole syndicaux sont disponibles à toute heure du jour ou de la nuit pour régler le conflit le plus rapidement possible.

Montréalais, montréalaises, si la grève vous fait chier, c'est au Maire qu'il faut vous en prendre! C'est de sa faute si vous êtes privé d'un service essentiel aujourd'hui.

4 commentaires:

Alexandre a dit...

L'offre ne coûte rien, car elle est à même l'augmentation demandé. Non, mais est-ce beau rien qu'un peu les tournures de phrases qu'on peut faire?

Donnez-nous 1% de plus, pis avec ce 1% là on va faire quelque chose qui vous coûtera rien.

Si un vendeur me demande 50$ pour me donner un objet gratuit, je ne suis pas assez épais pour embarquer...

Nicolas a dit...

Bon, techniquement tu as raison. Mais puisqu'ils vont le donner anyway le 1%...

Pour moi c'est un comme aller au resto et dire à la serveuse, peux-tu me remplacer les oeufs par de la saucisse? Ça revient au même. Non?

marieroselise a dit...

retournez au travail, c,est fini le temps perdu a nos frais,,, les personnes agées, les malades, les travailleurs ordinaires vont beaucoup vous aimer et ainsi vous allez éviter une loi spéciale qui va vous obliger de gré ou de force à faire votre travail,,,,arretez de faire les bébés et comme ce sont les payeurs de taxes qui vous paient, vous leur devez un bon service,,,les gens d,aujourd'hui ne sont plus aussi tolérants qu'avant,, pensez-y ,merci de comprndre les besoins des gens ordinaires qui pour la plupart ne gagnent pas 20.00$ de l'heure mais 8.00--9.00--10,00$ de l,heure et pensez aussi aux retraités qui n, ont que leur maigres pensions de vieillesses pour vivre,,,soyez généreux et tout le monde va vous aimer,,, continuez vos négos tout en travaillant ce n,est pas si dur que cela , nous autres, nous l,avons fait dans la couture avec la ftq et nous avons obtenu ce que l,on voulait , tout en respectant notre livre de commande avec nos clients,,,et le patron nous en donné encore plus que l,on demandait,,,analysez la situation des finances de montréal et vous allez voir que la ville est pauvre,,,merci..marieroselise

Louis a dit...

Wow la belle logique marieroselise! On va pénaliser les employés de la classe moyenne pour protéger ceux qui vivent dans la misère avec un salaire de crève-faim... Et d'ici 30 ans tout le monde sera dans la misère!