jeudi 24 mai 2007

Baisse d'impôts : la réplique d'un blogeur...

Il y a quelque chose d'enrageant avec cette ridicule baisse d'impôt. Je regarde ça et, si je me fie aux médias, ma famille va probablement se retrouver avec quelque chose comme 150$ de plus au bout de l'année. Passez-moi l'expression, mais, où est-ce que vous voulez que j'aille chier avec 150$? C'est des peanuts. C'est enrageant considérant que le presque milliard accordé en baisse d'impôt aurait été autrement plus utile ailleurs qu'en petit change dans mes poches. Privé l'État de ressources somme toute importantes alors que depuis des années on prétexte un budget serré pour faire des coupures, ça me tue. Z'aurais pas pu le réinvestir en santé où en éducation ce presque milliard? Surtout que là, ça risque de ressembler à échanger 4 trente sous pour une piastre parce que je ne peux pas croire que les tarifs --de garderie, d'autobus, d'électricité, etc.-- ne vont pas augmenter d'autant, probablement plus. M'enfin...

Tout cela m'amène à une idée qu'un blogeur de gauche a mis de l'avant pour répliquer. Le camarade Monette --de À gauche de l'écran-- a fait la promesse solennelle de verser le fric qu'il n'a pas demandé mais qu'il va "gagner" dans tout ça à un organisme. Voici ce qu'il dit:

Un don à quel organisme, me demanderez-vous ? C'est bien là le dilemme. À cause de choix politiques malheureux, nous devons soutenir de plus en plus des organismes à but non lucratif qui prennent le relais des organismes publics. C'est un choix aberrant. Je l'écris en tout respect pour le dévouement des femmes (surtout des femmes) et des hommes qui font un travail remarquable, avec des salaires dérisoires par rapport à la qualité de leur contribution. Mais nous préférons, comme société, fermer les yeux et empocher le magot, somme toute assez maigre, que représentent les baisses d'impôt.

Les choses ne vont pas s'améliorer. (...) Ne vous inquiétez pas trop pour le don que je ferai. Au rythme où vont les choses, ce ne sont pas les causes à soutenir qui vont manquer.

Malheureusement.


Lui, il a décidé de tout donner à Centraide-Québec. [Pour ceux et celles qui ne le saurait pas, Centraide est une fondation qui finance un paquet de groupes communautaires qui luttent contre la pauvreté] En fait, si 10 personnes prennent le même engagement, il fera ça.

Bon... Ça me semble une bonne idée. La seule critique que j'apporterais est sur le choix de l'organisme. Centraide c'est bien, c'est un large éventail de groupes. Mais Centraide croule déjà sous le fric, le don du camarade Monette sera une goutte d'eau dans l'océan. De plus, ils ne financent que la lutte à la pauvreté et dans les groupes qu'ils financent, il y a du meilleur comme du pire...

Permettez-moi de prêcher pour ma paroisse. Moi, si j'étais le camarade Monette, j'opterais plutôt pour le Fonds de solidarité des groupes populaires de Québec. Pour ceux et celles qui sont à Québec, c'est une alternative intéressante. Cette fondation ne finance que la défense collective des droits. C'est à la fois plus étroit et plus large que la mission de Centraide. Plus étroit parce que ce que le Fonds finance concrètement c'est les luttes sociales de huit groupes populaires du centre-ville de Québec. Plus large parce qu'il y a des groupes du Fonds qui ne sont pas financés par Centraide parce qu'ils ne font pas de lutte à la pauvreté.

Par ailleurs, politiquement c'est plus intéressant que Centraide. En effet, il ne s'agit pas tant de ramasser les dégâts, quoi qu'il faut bien que quelqu'un le fasse, mais de lutter contre la cause des dégâts. Dans la conjoncture actuelle, il me semble qu'il est plus pertinent pour un gauchiste d'investir dans les luttes sociales que dans le caritatif.

Bon, ceci dit, Centraide c'est ben correct aussi. Ils financent aussi la défense de droit et donnent pas mal plus de fric aux groupes que le Fonds. Mais il y a aussi un symbole politique en quelque part. Et symbole pour symbole, je préfère le petit bonhomme qui se tient debout du Fonds à la main tendue de Centraide...

Pour en savoir plus sur Centraide-Québec

Pour en savoir plus sur le Fonds de solidarité des groupes populaires
.
.
.

1 commentaire:

Michel Monette a dit...

Je vais de toute façon faire don de la baisse d'impôt de MJF. Je suis choqué de voir qu'on se moque à ce point de nous. En plus, la baisse d'impôt lance un très mauvais signal alors qu'il faudrait plutôt diminuer notre consommation pour sauver la planète.

Ce qui serait vraiment bien, c'est que d'autres fassent à leur tour la promesse de donner leur baisse d'impôt à un organisme de leur choix.