mercredi 21 mars 2007

Baisses d'impôt - Une proposition indécente et irrespectueuse, selon la FAC

La Fédération autonome du collégial (FAC) dénonce l'intention du Parti libéral du Québec d'affecter à des baisses d'impôt la marge de manoeuvre de 700 millions de dollars dégagée par le budget fédéral de lundi. "Au moment où les sommes annoncées pour le réinvestissement en enseignement supérieur apparaissent nettement insuffisantes, la promesse purement électoraliste du premier ministre Charest se révèle indécente et irresponsable", écrit la fédération syndicale dans un communiqué.

L'éducation supérieure avait besoin de 1,1 milliard pour rétablir le niveau de financement des cégeps et des universités. Or, le budget Flaherty n'allonge que 309 millions, une somme nettement insuffisante. Dans ce contexte, l'intention de Jean Charest de transformer en baisses d'impôt les 700 millions excédentaires représente, pour les syndicats de profs de cégeps membres de la FAC, "une abdication de responsabilités envers l'ensemble de la société québécoise".

"Le surplus des transferts fédéraux permettrait en grande partie de résoudre les impasses budgétaires actuelles. Pourtant, les libéraux préfèrent les baisses d'impôt à l'amélioration et au développement de l'enseignement supérieur. Pire encore, ils maintiennent qu'il faut augmenter les droits de scolarité afin de financer les institutions universitaires. Comment faire confiance à l'équipe libérale devant une telle manipulation politique ?" de souligner le président de la FAC, Jean-Claude Drapeau.

1 commentaire:

Louis a dit...

On aime ça baisser les impôts des plus riches à droite. Et on le fait... au nom d'une classe moyenne de gens dont on veut ensuite abolir les postes de fonctionnaires... Pas très logique.