vendredi 9 novembre 2007

L'UQAM en grève

Selon Le Devoir de ce matin 20 000 étudiantEs de l'Université du Québec à Montréal seront en grève la semaine prochaine pour sauver leur université. C'est pas banal!

D'autres étudiants en grève

L'Association des étudiants du secteur des sciences de l'Université du Québec à Montréal entrera à son tour dans le bal de la grève uqamienne qui battra son plein la semaine prochaine.

Cela porte le nombre d'étudiants qui seront en grève lundi à environ 20 000. En assemblée générale hier, les étudiants en sciences ont voté en faveur d'un mandat de grève d'une semaine. Contrairement à la plupart des autres associations facultaires de l'UQAM, les étudiants en sciences ont toutefois précisé qu'il n'était pas question de reconduire la grève au-delà de la semaine du 12 au 16 novembre. Les étudiants de l'UQAM protestent contre la mise en oeuvre du plan de redressement de l'institution et réclament que Québec renfloue les coffres de l'université. Ils s'opposent également à la hausses des droits de scolarité et demandent l'augmentation générale du financement des universités.


En complément d'information la situation de la grève à l'UQAM est la suivante:
  • 5400 étudiantEs de science-humaine sont en grève générale illimité (AG de reconduction le 19 novembre)
  • 4045 étudiantEs d'arts et lettres et 3720 étudiantEs de langues et communications sont en grève reconductible
  • 2260 étudiantEs de science politique et droit et 3200 étudiantEs de science en grève du 12 au 16 novembre


Par ailleurs, le «Plan B» de l'ASSÉ --qui consiste en une mobilisation avec journées de grève la semaine prochaine-- est en bonne voie de réalisation. Selon le décompte du syndicat étudiant plus de 30 000 étudiantEs membres de 19 associations étudiantes dans 7 établissements (4 universités et 3 cégeps) seront en grève pour la manifestation nationale du 15 novembre.

1 commentaire:

martin a dit...

Aujourd'hui, (jeudi le 15), c'est le grand rassemblement national à Montreal, donc vraiment le moment d'y aller fort et de rappeler à ceux qui vont apprendre ce qui se passe par le Téléjournal du soir qu'il y a encore des gens prets à s'investir pour une cause majeure qui peut avoir des répercussions immédiates pour le présent et le futur d'un peuple, d'une société.

Le débat actuel est bien plus qu'un débrayage au sujet d'un chèque de 50$... c'est une proposition de valeur et d'idéologie, c'est une affirmation ouverte mais ferme de refut de suivre dans le silence les caprices stériles de générations qui ont abdiqué, c'est vouloir s'offrir de vivre maintenant, now, ahora, jetzt, теперь... au lieu d'attendre de se faire tailler au format utilitaire d'un monde de classeurs beiges qui nous méprise de promesses mécaniques.

Voici en terminant 2 liens vers des animations toutes pertinentes de propos et reluisantes de créativité:

http://www.youtube.com/watch?v=OjC_k1B0Xdg
http://fr.youtube.com/watch?v=6bXjY_mMpmU

Lorsqu'un simple trait d'encre où un jet de pierre bien placé peuvent encore faire toute la différence...